Nos régions Gléi-Présidentielle du 25 avril 2015

Faure Gnassingbé croit en un scrutin sans violence

Publié le lundi 20 avril 2015, par

Faure Essozimna GNASSINGBE, président Togolais sortant, a déclaré le samedi 18 avril 2015 à Gléi, une localité située au Sud d’Atakpamé, à environ une trentaine de kilomètres, qu’il leur fait confiance pour une élection présidentielle apaisée. C’était lors d’un meeting populaire qu’il a animé dans le cadre de sa campagne pour la présidentielle du 25 avril prochain ; meeting qui a regroupé des centaines de populations venues des cantons de la préfecture de l’Ogou, Akparé, Katoré, Datcha et Gléi. « Le chef canton de Gléi et le porte parole de la population, ont évoqué ceux qui viennent d’être libérés à la suite des événements que nous préférions oublier pour vous dire que je suis rassurer et je fais entièrement confiance aux populations de Gléi et de Datcha pour que l’élection se déroule dans la paix et qu’elle soit sans violence », a-t-il souligné.
Le candidat Faure a dans son message, rassuré les jeunes élèves qui se posent des questions sur le sort qui sera réservée à leur année scolaire, que l’année scolaire ne sera pas blanche et qu’aussi les épreuves qu’ils passeront au terme de cette année scolaire, tiendront compte des cours dispensés.
M. Faure a, à cette occasion, expliqué le report au 04 mai 2015, de la rentrée scolaire, report liée à l’organisation de la présidentielle.
Le candidat du parti UNIR en évoquant le bras de fer entre le gouvernement et la Synergie des Travailleurs du Togo, STT, a promis qu’ils finiront par trouver un terrain d’attente.
Parlant de son programme de société, Faure Gnassingbé a évoqué les différentes infrastructures qui sont en construction, les besoins en eau potable, en service de santé, en piste rurale, en pont, en électrification, tout ce qui peux contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations. « Il n’y a pas de temps à perdre. Aujourd’hui, il nous reste encore 146 cantons à électrifier sur les 492 cantons au Togo, nous avons 15000 classes à construire et améliorer l’accès à l’eau potable », a-t-il ajouté. Il a sollicité les voix des cantons représentés pour le 25 avril prochain.
Le meeting a pris fin avec des danses et des chants et il s’est rendu directement à Outivou dans l’après midi pour la même activité et constaté l’état d’avancement des travaux d’électrification de la localité.
T.A, de retour de Gléi (T228)