Infos Togo Plateaux-Est / Politique

La marche du CST à Atakpamé s’est déroulée sans incidents

Publié le jeudi 10 janvier 2013, par

Contrairement à Lomé et à Sokodé, la marche du Collectif Sauvons le Togo a belle et bien eu lieu et s’est déroulée sans incidents et bien encadrée par les forces de l’ordre.

Les partisans du CST (Collectif Sauvons le Togo) section Ogou munis de castagnettes, de gongs, mégaphone et autres, ont marché depuis 9h du stade d’Atakpamé, en passant par le grand marché, le quartier Djama, la poste avant de se retrouver aux environs de 12h30 devant le centre culturel à Agbonou comme point de chute. Là, les responsables ont tour à tour passé des messages d’encouragement de motivation à leurs partisans pour que leur lutte soit continuelle et sans peur.

La marche a été encadrée par les forces de la police et de la gendarmerie du début jusqu’à la fin de la marche. Au cours de la marche, au niveau de la banque BTCI, les manifestants ont été bloqués par les forces de l’ordre pour qu’ils ne passent par le grand marché. Mais après discussion d’une quinzaine de minutes, la voie a été finalement libérée et les manifestants ont pu regagner le marché avant d’aller vers le quartier Djama.
Il faut souligner le bon sens du civisme des manifestants et le pacifisme des forces de l’ordre, ce qui a permis le bon déroulement de cette manifestation du CST.

« Nous devons nous mobiliser pour sauver ce pays, alors j’invite la population à sortir massivement demain matin pour la même activité jusqu’au samedi. Nous ne devons plus avoir peur à Atakpamé comme avant », a lancé Guy Amévor, Président Fédéral ANC et Coordinateur CST section Ogou au terme de la marche.

Précisons que cette marche à Atakpamé, rentre dans le cadre d’une série de manifestations du Collectif Sauvons le Togo sur toute l’étendue du territoire. Les manifestants réclament l’arrêt du processus électoral, des réformes constitutionnelles et institutionnelles consensuelles, un nouveau découpage électoral une Commission Électorale équilibrée et reflétant les forces politiques en présence pour des élections libres et transparentes.

La manifestation a été surveillée par des équipes de la Commission Nationale des Droits de l’Homme Antenne d’Atakpamé et du Point Focal Atakpamé de CACIT.

Rendez-vous donc demain pour la suite de la manifestation et espérons que ça se déroule pacifiquement comme aujourd’hui.

A.I, Plateaux-Est (Telegramme228)