Infos Togo Universités du Togo

Menaces de mort sur des responsables de la SEET Kara

Publié le mardi 7 mai 2019, par Gabinho

Ce n’est pas une invention mais c’est l’information que rapportent les responsables du bureau national de cette association estudiantine au travers d’une saisine du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame. Selon les termes de la lettre d’interpellation adressée au ministre, la Synergie des Elèves et Etudiants du Togo (SEET) dit venir interpeller ce dernier « suite aux menaces que subissent ses responsables de l’Université de Kara ». aussi indique le courrier, « à la suite d’un communiqué que notre section de l’Université de Kara a rendu publique le 22 Avril évoquant les problèmes des étudiants, des menaces par messagerie ont été proférées à l’encontre du Secrétaire Général de la Section de Kara » et ces menaces proviendraient d’un numéro qui a été évoqué dans le courrier.

Voici le contenu du courrier….

SYNERGIE DES ELEVES ET ETUDIANTS DU TOGO
‘’BUREAU EXECUTIF NATIONAL’’
RECEPISSE N 1186/MATDCL-SG-DLPAP-DOCA DU 08 DEC. 2017
92147688/91025799/93552281/97413037
E-mail seet.tg2017@gmail.com
REF SEET-LA 00126/19 Lomé, le 30 avril 2019
Le Bureau National

A
Son Excellence Monsieur le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile,
Lomé-Togo.

Objet : interpellation sur menace à mort des responsables de la SEET à Kara.

Monsieur le Ministre,
La Synergie des Elèves et Etudiants du Togo vient par la présente lettre vous interpeller suite aux menaces que subissent ses responsables de l’Université de Kara.
En effet, à la suite d’un communiqué que notre section de l’Université de Kara a rendu publique le 22 avril évoquant les problèmes des étudiants, des menaces par messagerie ont été proférées à l’encontre du Secrétaire Général de notre Section de Kara. Ces menaces viennent du numéro 92293061 et pour contenu exact : « mr marwane nous avons pris acte de vos actions au sein du campus pour troubler la tranquilité de vos freres etudiants. Juste vous dire que tt vos faits et gestes st controlé, matin et soir mes hommes vous suivent de prés mm à votre lieu de jeu game un de mes gars tjr pointé mm si vous ne sortez plus comme d’habitude. Si vous voulez des revendications, allez discuter avec l’administration mais si c’est la violence, nous sommes prêts et chauds à vous manger tout cru. Votre ami Sepama peut être un exemple pour vous. Cette fois-ci c’est jusqu’à la mort. Kara est une ville de paix et nous n’allons pas permettre certaines bêtises. Celui qui veut faire des AG ou des troubles qu’ils rentrent chez lui ose et tu verras ta vie seras arrachée. Mes hommes et moi t’attendions seulement  ».

Monsieur le Ministre, la constitution togolaise garantit la liberté d’association et de réunion en son article 30 à l’alinéa 1er : « l’Etat reconnait et garantie dans les conditions fixées par la loi, l’exercice des libertés d’association, de réunion et de manifestation pacifiques et sans instrument de violence ». La SEET vous interpelle en tant que 1er garant de la sécurité des Togolais à prendre des mesures pour faire arrêter les auteurs et les soumettre à la rigueur de la loi conformément à l’article 13 de la constitution togolaise qui déclare : « l’Etat a l’obligation de garantir l’intégrité physique et mentale, la vie et la sécurité de toute personne vivant sur le territoire national ».

La SEET vous invite à votre devoir pour la sécurité des étudiants de l’Université de Kara en général et en particulier les responsables d’association.
Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de nos préoccupations urgentes.

Basile AMENUVEVE
Ampliation :
PR, Ambs France Allemagne, USA, PNUD,
UNESCO, CAMES, Amnesty International, ASVITTO, LTDH,
Gendarmerie Nationale, Police Nationale, Ministère des Droits de l’Homme,
Ministère de l’Administration Territoriale, Procédure Spéciale des N.U,
FIDH, MMLK, UE, Etc