Infos Togo Levée des sanctions par la CEDEAO

Bamako reconnait le succès de la diplomatie active de Faure Gnassingbé

Publié le lundi 4 juillet 2022, par Gabinho

Depuis le 9 janvier 2022, le Mali est sanctionné par l’Union Économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour n’avoir pas proposé un délai "réaliste" pour la fin de la transition.

Sollicité, le Chef de l’État togolais, Faure Essozimna Gnassingbé semble avoir remporté un succès diplomatique après la récente levée des sanctions économiques et financières qui pesaient sur le Mali, fruit de son rôle de médiateur entre la junte militaire malienne et l’institution régionale.

"Le sommet a décidé de lever toutes les sanctions économiques et financières à partir de ce jour", a déclaré dimanche la CEDEAO au terme de la de la 61ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement tenue le 03 juillet à Accra, au Ghana.

Cette levée des sanctions concerne entre autres, le gel des avoirs maliens dans les banques centrales et commerciales de la CEDEAO dont la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre le pays et les autres États membres de la CEDEAO, la suspension des transactions commerciales avec le Mali à l’exception des produits médicaux et de première nécessité et le retrait des ambassadeurs de tous les pays membres au Mali. Cependant, la participation des autorités de la transition a été réfutée par l’organisation dirigée désormais par Umaro Sissoco Embaló.

"Nous avons, au nom du président de la transition, sollicité le président Faure Gnassingbé (…) pour faciliter le dialogue avec les acteurs régionaux et plus largement le dialogue avec l’ensemble de la communauté internationale pour trouver un compromis pouvant nous permettre de sortir de la crise", avait déclaré en Mai, le ministre malien des affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye
Diop, en visite à Lomé.

Quelques semaines ont donc suiffi au Président Faure Gnassingbé à rapprocher les positions entre les deux parties, notamment les autorités de la transition politique du Mali et l’institution régionale au point où cette dernière a levé dimanche, la majeure part des sanctions qui économiques et financières qui pesaient sur le Mali.

Yvette S.