Afrique Préoccupante recrudescence de l’extrémisme dans le Nord Bénin et au Niger

Solidarité, renforcement de la coopération sécuritaire et synergie d’actions comme leitmotiv du Conseil de l’Entente

Publié le mercredi 16 mars 2022, par Gabinho

Préoccupé, le Conseil de l’Entente l’est encore plus quand il s’agit des Etats membres qui sont touchés par la recrudescence de l’extrémisme violent dans le sahel.

Dans un nouveau communiqué, le Secrétariat exécutif du Conseil de l’Entente, dit avoir « appris, avec une profonde indignation et une vive émotion, le massacre, dans la nuit du 07 au 08 février 2022, de nombreux habitants de plusieurs villages de la Région de Diffa, à l’extrême Est du Niger. Ces attaques ont causé la mort d’une vingtaine de villageois, fait plusieurs blessés et des dégâts matériels. Ce bilan vient s’ajouter aux attaques perpétrées dans le Parc national de la Pendjari, au nord du Bénin, en janvier et février 2022, et qui avaient entrainé une douzaine de morts ainsi que des blessés dans les rangs des Forces de Défense et de Sécurité ».

Et poursuit le secrétariat exécutif du CE, « l’expansion du phénomène vers le Littoral, le Secrétariat Exécutif du Conseil de l’Entente appelle à la solidarité des États et à un renforcement de la coopération sécuritaire dans l’Espace Entente, notamment à travers la mutualisation accrue des moyens entre les États membres, et la synergie des actions des Organisations régionales et de leurs partenaires ».

Il présente dès lors « sa profonde compassion et sa solidarité aux plus Hautes Autorités et aux Peuples du Niger et du Bénin ainsi qu’aux familles des victimes » de cette barbarie.

T228